Etes-vous au bon endroit pour faire carrière? 13 signes vous qui alertent

Certains signes dans les relations entre collègues, et en particulier avec notre hiérarchie, font que nous ne nous trouvons pas forcément à la bonne place dans notre entreprise. Ou du moins, pas à une place qui nous permettra d’évoluer ou de faire une belle carrière sereine.

Les statistiques montrent que les personnes changent d’emploi tous les 4 ans et 2 mois. On ne peut donc pas appeler cela “faire carrière”. Il y a des situations très différentes au travail. Et si certaines peuvent être agréables et même enrichissantes, d’autres peuvent être presque insupportables. Il y a de nombreuses raisons de quitter un poste. Il est même parfois nécessaire de changer de travail, surtout si une discussion franche avec la haute direction ne mène à rien. Certaines situations indiquent clairement qu’il est temps de s’échapper. Il est important de savoir ce qui est le mieux pour vous et votre carrière.

Bien que le travail ne soit probablement pas la partie la plus importante de la vie, il est un fait que nous y passons une grande partie de nos heures. Tant qu’à faire, autant qu’elles soient agréables et non insupportables, et que l’on puisse faire évoluer notre carrière.

Déterminons les situations que vous ne devriez pas tolérer au travail.

1. Bureaucratie inadéquate

Imaginez la situation suivante. Vous deviez coordonner chaque pause-repas ou toute action au travail à l’aide de notes et de feuillets d’autorisation. Obtenir des vacances dans une telle entreprise devient une quête difficile. Et si vous deviez faire un rapport très détaillé de ce que vous avez accompli pendant la journée et mesurer le temps que chaque tâche a pris, vous pourriez vous retrouver à passer plus de temps sur la liste que sur le travail lui-même. C’est une image terrible, mais néanmoins, de nombreuses entreprises continuent d’exiger cela de leurs employés.

Ces entreprises deviennent lentes et ralentissent également le développement de carrière. Il est donc inutile de rester dans ce gâchis! Faites quelque chose pour essayer de réduire le nombre d’absurdités bureaucratiques.

2. L’évolution de carrière ne peut pas être discutée.

Si quelqu’un vous dit que discuter de votre salaire ou de votre poste est une mauvaise chose, que c’est un manque de tact ou que c’est impoli, vous devriez l’interpréter comme un signe avant-coureur négatif. Et s’ils essaient de vous culpabiliser pour défendre vos propres intérêts financiers, sachez qu’il sera extrêmement difficile de faire carrière dans cette entreprise.

Discuter de votre salaire avec votre patron et demander une augmentation pour des raisons objectives, telles que l’augmentation de la quantité de travail, est parfaitement normal.

3. Frais accessoires

Un emploi est un endroit pour gagnez de l’argent – pas pour le dépenser. Si vous devez dépenser même un peu d’argent au travail pour les besoins de l’entreprise et que celle-ci n’est pas indemnisée, alors ce n’est pas une bonne entreprise.

Même s’il ne s’agit que de fournitures de bureau peu coûteuses, ou quelques frais de déplacements, il ne faut pas tolérer de telles situations et éventuellement cesser de travailler pour de telles entreprises.

4. Prendre un blâme

Vous venez au travail lundi matin, ouvrez votre boîte de réception et voyez une lettre de colère qui dit que vous deviez calculer les dépenses pour un projet spécifique avant vendredi à 18 heures. Bien que vous soyez certain de ne pas avoir reçu cette tâche et que ce soit la première fois que vous en entendiez parler, aucune de vos tentatives d’explication n’atteint les oreilles sourdes. De telles situations sont une bonne raison de penser à changer de travail. Comment peut-on faire une carrière dans un tel environnement?

Si votre patron commence à vous reprocher de ne pas avoir achevé des tâches dont vous n’avez pas été informés ou s’il vous confie des tâches étranges ou vagues, il est temps d’évoquer le problème et de trouver une solution qui vous convienne.

5. Travailler avec des fantômes

“Ghosting” est un terme relativement nouveau utilisé dans les situations où un partenaire quitte une relation sans dire un mot. Beaucoup de relations de travail se font par messagerie, chat, sms… Si l’on en vient à parler tout seul, ne jamais avoir de réponses, il y a un problème. Le préjudice psychologique de ce phénomène est à l’étude, mais même un collègue au travail ou votre supérieur hiérarchique peut faire beaucoup de mal s’il montre des signes d’un tel comportement non professionnel.

Si vos questions ou demandes sont constamment ignorées, vous devriez en parler à votre patron ou à votre service des ressources humaines. C’est un manque de respect de base envers votre personne et un manque d’estime pour le travail que vous accomplissez.

6. Promesses, promesses …

Les promesses constantes de vous accorder une augmentation ou une promotion, d’améliorer votre lieu de travail, de vous fournir une formation ou des cours, ou toute autre fausse promesse ne sont qu’un moyen de vous faire continuer à travailler. Les patrons qui pratiquent les fausses promesses ne parviennent jamais à conserver leur poste longtemps, ce qui signifie que vous n’obtiendrez jamais ce qu’ils ont promis. Vous ne pouvez pas espérer d’évolution de carrière dans ces conditions.

Si votre patron vous promet quelque chose qui est lié à une date précise, il sera plus facile de le faire tenir. Par exemple, si on vous promettait une augmentation si vous réalisiez une tâche donnée, vous pourrez prouver les résultats de votre travail. Exigez donc une échéance précise pour les promesses.

7. Faire des faveurs amicales

Parfois, les patrons utilisent des relations amicales pour exploiter leurs employés. Si votre supérieur hiérarchique est un bon ami ou une très bonne personne, il est très difficile de refuser de faire quelque chose pour eux. Terminez la tâche, restez une heure plus tard, etc. Cela devient systématique avec le temps – et vous pourrez un jour rechercher et remarquer que vous faites un paquet d’heures supplémentaires gratuitement.

Une relation amicale au travail est excellente, sauf si elle annuler le processus de travail. Si tel est le cas, nous ne sommes pas sûrs que vous puissiez appeler cela une amitié, mais de la manipulation.

8. “Ça ne marche pas comme ça ici.”

Le fait même qu’une telle phrase soit dite devrait vous inquiéter. Il est rare qu’il soit interdit d’arriver tôt ou de faire des heures supplémentaires. Habituellement, ces mots cachent les règles non écrites de la société: ne pas discuter avec le patron, pour ne pas avoir votre propre opinion, ou pour ne pas prendre des vacances ou un congé de maladie pour plus d’un certain nombre de jours. Si vous sentez qu’il y a une liste de règles non officielles qui contredisent la loi, vous devriez bien réfléchir avant de  vous engager dans un tel travail.

9. Chantage émotionnel

Lorsque vous entretenez une relation très étroite avec votre patron ou vos collègues, vous pouvez entendre des mots tels que «Vous nous quittez» ou «Comment pouvez-vous nous trahir comme ça?». Avec de telles méthodes de pression émotionnelle, vous vous voyez annuler vos propres plans, vos objectifs et peut même vous faire aller à l’encontre de vos principes. De telles expressions sont souvent dites lorsque vous essayez de vous battre pour votre opinion ou vos droits. Les employés qui sont prêts à abandonner leurs principes ont moins de succès que ceux qui ne le sont pas. C’est pourquoi je ne recommande pas de rester dans un environnement où vous ne pouvez pas être vous-même. Il est fondamental que l’entreprise dans laquelle vous voulez faire votre carrière corresponde à vos valeurs. Il est presque vital que vous puissiez vous exprimer de manière authentique et en accord avec ce qui est important pour vous.

10. «Nous avons une situation difficile maintenant.»

Les rappels constants que la société est dans une situation difficile ne s’arrêteront jamais. Les tâches temporaires seront permanentes, vous ne recevrez pas de majorations et les changements promis ne se produiront jamais. Si l’entreprise ne vous dit pas combien de temps durera la période difficile et comment vous serez rémunéré (e) pour les heures supplémentaires, vous ne pouvez pas faire confiance dans une rémunération ponctuelle pour état de crise. Il est important de ne pas laisser la situation critique temporaire devenir permanente. Avec un tel discours, il devient presque hors de question de pouvoir négocier un quelconque avancement de carrière. Comme la crise est permanente, donc ce n’est jamais le moment.

11. «Nous vous rendons service.»

Si le service des ressources humaines vous offre un congé de maladie ou des vacances, vous devriez commencer à vous inquiéter. N’oubliez pas que les employés ont des droits et que c’est une violation de la loi. Ces droits sont enlevés.

12. Changer les priorités tout le temps 

Les tâches urgentes deviennent non urgentes. Une journée de travail n’a pas de plan. Toutes les heures, le chef vous dit de laisser tomber ce que vous faisiez et de commencer à faire autre chose. Avez-vous été dans une situation comme celle-ci? Si on vous demande de faire une chose tout de suite et quelque chose d’autre 5 minutes plus tard, il est impossible de bien travailler et de vous concentrer sur votre travail. La seule chose que vous aurez certainement dans ce cas est un stress constant. Un bon patron est censé fournir un plan à un employé. Le changement de priorités devrait être une exception et non une règle. Si votre patron change de priorité, parlez-lui de cela. Si ce n’est pas possible, méfiez-vous et protégez-vous. Le stress en continue et le manque de sens dans votre travail mène au burn-out. Impossible également pour vous de vous projeter dans une carrière alors que vous avez même du mal à vous projeter dans les 10 minutes qui viennent.

13. Sexisme ordinaire

Malheureusement, le sexisme se présente sous toutes ses formes. Cela peut être du harcèlement sexuel sur le lieu de travail, des blagues mal venues, des commentaires selon lesquels les femmes ne sont pas aussi intelligentes que les hommes, ou une différence de salaire entre les hommes et les femmes. Renseignez-vous sur les femmes qui ont réussi à faire carrière dans la société.Toute discrimination fondée sur le sexe est source de stress et a un effet négatif sur notre estime.  Ne vous laissez pas toucher personnellement, défendez vos droits, n’attendez pas trop longtemps. Vous devez vous protéger.

Pour aller plus loin, voir aussi les articles Etes-vous heureux au travail, L’ennui au travail, J’adore mon travail… mais je ne supporte plus mon boss.

Voir aussi les formations EFFICACITÉ , RECONVERSION et EXPANSION

2 réponses sur “Etes-vous au bon endroit pour faire carrière? 13 signes vous qui alertent”

    1. Merci Karine, effectivement, tout est une histoire de prise de conscience, ce qui est souvent difficile lorsque l’on vit dedans, tous les jours, prendre du recul et voir réellement les choses n’est pas simple, et il faut du courage pour prendre les décisions qui s’imposent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *